Retour accueil

Rentrée dans l’Oise, la déclaration du SNUipp-FSU à la CAPD de mardi 29 aout

mercredi 30 août 2017

Trouvez ci-dessous la déclaration préalable du SNUipp-FSU Oise à la CAPD de mardi 29 aout 2017

Monsieur l’Inspecteur d’Académie, les sujets qui méritent d’être évoqués dans le cadre de la préparation de cette rentrée sont nombreux. Qu’ils s’agisse :

- de la mise en place des CP à 12 en REP+ dans des délais très contraints mettant en tension équipes et collectivités ;
- de la suppression de tous les postes de « plus de maîtres que de classe » sans évaluation ni bilan de ce dispositif en REP+ ;
- du décret modifiant l’organisation du temps scolaire ;
- des annonces sur le redoublement et des nouvelles évaluations ;
- du faux procès lancé par le ministre sur l’utilisation de la méthode globale qui n’est plus appliquée à l’école depuis des décennies témoignant d’une méconnaissance de ce qu’il se passe réellement dans les écoles ou d’une volonté de manipuler l’opinion ;
- ou du report du calendrier mettant en place PPCR ;
- du rétablissement inacceptable du gel du point d’indice des fonctionnaire ;
- de l’annonce du rétablissement d’une journée de carence pour les fonctionnaires en arrêt maladie. Mesure qui revient à stigmatiser les fonctionnaires, à baisser les salaires des enseignants et nous font revenir aux années Sarkozy ;

Mais c’est l’annonce de la suppression d’emplois aidés qui inquiète et interroge. Des emplois d’aide à la direction seraient supprimés, des emplois d’accompagnement des enfants de classe maternelle et d’autres en situation de handicap ce sont plus de 20 000 emplois qui se trouvent menacés. A la rentrée, avec cette annonce, beaucoup d’écoles vont se retrouver en difficulté.

Les élèves ayant une notification MDPH ne pourraient donc pas tous bénéficier de l’aide un personnel AESH. En effet beaucoup des contrats qui ont pris fin aux vacances ne seraient pas reconduits. Quant aux emplois d’aide à la direction d’école, ils deviendraient exceptionnels. Ces annonces sont inacceptables, tant pour les personnels qui se retrouvent sur la touche, que pour le bon fonctionnement des écoles, qui ne peut être pleinement assuré sans eux. Dans certains départements, la rentrée sera même retardée ! Aux côtés de ces personnels indispensables au fonctionnement de l’école, le SNUipp-FSU continue d’agir.

Niveau des salaires, des taux d’encadrement et des temps d’enseignement, de la formation continue et initiale, des dispositifs adaptés RASED, SEGPA et spécialisés sur tous ces points, le SNUipp-FSU avec la FSU agira avec la profession et mobilisera quand il le faudra et mets déjà en perspective une journée d’action en octobre 2017.

Nous vous informons également de la poursuite de notre campagne national, initiée l’an passé, pour la réduction du temps de travail des enseignant-e-s et donc la fin des APC qui n’ont à aucun moment fait la preuve de leur utilité pédagogique, qui alourdissent les journées des élèves souvent fragiles et la charge de travail des collègues.

Et parce que les enseignants et personnels de l’éducation nationale sont des salariés, le SNUipp et la FSU Oise s’engagent dans la journée d’action du 12 septembre contre le projet de loi travail XXL et appellent les personnels à la grève.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Adresse postale :
11, rue du Morvan
BP 80831
60008 BEAUVAIS Cédex

http://60.snuipp.fr - Tél : 03 44 05 02 20 - Tel2 : 09 83 30 02 20 - Fax : 03 44 02 74 97 - E-mail : snu60@snuipp.fr