Retour accueil

ENQUETE PES : LES RESULTATS - Regard des professeurs stagiaires sur leur formation : améliorations indispensables et urgentes !

jeudi 2 mars 2017

Le SNUipp-FSU Oise rend compte des résultats de son enquête menée auprès des professeurs des écoles stagiaires afin de donner à voir la réalité de leurs conditions de formation et d’entrée dans le métier.

D’après notre enqûête, les professeurs des écoles stagiaires continuent de vivre une entrée dans le métier très difficile, stressante, fatigante et une surcharge de travail qui les empêche d’apprendre sereinement leur métier

Pour le SNUipp-FSU, il est nécessaire de mettre en place un cadrage national de la formation. Les ESPE doivent avoir les moyens suffisants tant humains que matériels, pour assurer toutes leurs missions et garantir une formation de qualité à tous les étudiants et stagiaires. Les formateurs de terrain doivent être pleinement associés à la formation initiale dans les ESPE. La charge de travail reste bien trop importante, particulièrement du fait du poids du mi-temps en responsabilité. L’entrée dans le métier pourtant déterminante dans le devenir d’un enseignant est donc largement insatisfaisante.

Les chiffres clés de l’enquête Du Snuipp-Fsu Oise :

- 56% des stagiaires ne se considèrent pas suffisamment informés des conditions de leur titularisation.
- 56% considèrent que le rôle des tuteurs (PEMF, professeurs Espe) a été clairement défini.

- 64% pensent que le temps de travail à l’Espe est mal réparti.

- 88% ont répondu que les domaines abordés à l’Espe ne correspondent pas forcément aux besoins en classes. Parmi les remarques les plus courantes : « trop de théorie, pas assez de didactique, pas suffisamment d’aide concernant la conception des séances.

- 64% des stagiaires disent que le temps de travail durant l’année de stagiairisation n’est pas raisonnable : en moyenne 45 à 50 h par semaine.

A la question, à votre avis que faudrait-il pour améliorer la formation ?

La majorité des stagiaires interrogé a répondu : une entrée progressive dans le métier, plus de pratique/d’observations en classe, travailler la pédagogie, aide à la conception de séances/progressions/programmations….

- 60% sont d’accord avec la revendication du snuipp-FSU pour l’année de stage :1/4 temps en classe+des stages groupés en responsabilité.

- 76% pensent qu’une autre organisation serait plus profitable aux autres générations de stagiaires avec par exemple :

Plusieurs stages tout au long de l’année avec une prise de responsabilité en classe progressive et dans un cycle différent à chaque stage (stage d’observation, stage en pratique accompagnée, stage en pleine responsabilité).

Pour le SNUipp-FSU, c’est d’une toute autre réforme dont les stagiaires et l’école ont besoin. Il continuera de porter ses propositions, qu’il souhaite, comme toujours, fondées sur les réflexions des premiers concernés.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Adresse postale :
11, rue du Morvan
BP 80831
60008 BEAUVAIS Cédex

http://60.snuipp.fr - Tél : 03 44 05 02 20 - Tel2 : 09 83 30 02 20 - Fax : 03 44 02 74 97 - E-mail : snu60@snuipp.fr