Retour accueil

Stagiaires de l’Oise remplissez l’enquête sur vos conditions de formation !

mercredi 8 février 2017

Le 9 avril 2017, le conseil départemental de formation (CDF) se réunira à Beauvais. Le SNUipp-FSU de l’Oise y siégera afin de représenter les enseignant-es et particulièrement les stagiaires et les formateurs du 1er degré.

Afin de préparer au mieux cette instance, nous proposons aux PES de remplir une enquête anonyme. Si tu souhaites être informé-e des suites par le SNUipp-FSU Oise, tu peux nous laisser tes coordonnées à la fin de cette enquête.

Nous organiserons au retour des vacances d’hiver une réunion à l’ESPE de Beauvais pour rendre compte des résultats de cette enquête et d’envisager les éventuelles suites à donner.

Remplissez l’enquête départementale du SNUipp-FSU de l’Oise sur vos conditions de formation. Cette enquête est anonyme.


STAGIAIRES 2017 : l’enquête départementale
Tu es : [Obligatoire] :
  •  
  •  
:
:
:
:
Te considères-tu suffisamment informé-e des conditions de ta titularisation ? :
  •  
  •  
Trouves-tu que tu as été suffisamment informé-e de tes droits et devoirs en tant que fonctionnaire stagiaire (frais de déplacement, conditions salariales, droits parentaux, mutation...) :
  •  
  •  
:
Le rôle de tes tuteurs (PEMF, conseillers pédagogiques, professeurs d’ESPE) te parait-il clair et bien défini ? :
  •  
  •  
Ton temps de présence à l’ESPE auprès des formateurs te parait-il suffisant et bien réparti ? :
  •  
  •  
Les domaines abordés correspondent-ils à tes besoins en classe ? :
  •  
  •  
Le temps de travail demandé te parait-il raisonnable durant ton année de stagiairisation ? :
  •  
  •  
:
:
:
Es-tu d’accord avec la revendication du SNUipp-FSU pour l’année de stage : 1/4 temps par semaine dans une classe + des stages groupés en responsabilité) ? :
  •  
  •  
:
➢ Une alternance responsabilité de classe/Espe sur plusieurs semaines : 3 semaines en classe et 3 semaines à l’ESPE ? :
➢ Plusieurs stages tout au long de l’année avec une prise de responsabilité en classe progressive et dans un cycle différent à chaque stage (un stage d’observation, un stage en pratique accompagnée, un stage en pleine responsabilité :
:
: ?
: ?
: ?
: ?
: ?

Les mandats du SNUipp-FSU sur la formation et l’accès au métier

Démocratiser l’accès aux métiers

Le SNUipp-FSU revendique des systèmes d’aides (allocations d’études, bourses sur critères sociaux, accès au logement, crèches...) permettant d’assurer l’autonomie financière et la démocratisation de l’université, y compris pour les étudiant-es en reconversion. Pour les étudiant-es se destinant aux métiers de l’enseignement, des prérecrutements sont indispensables afin de garantir un vivier suffisant, sécuriser les parcours des étudiant-es et démocratiser l’accès au métier. Ils doivent être massifs, sans contrepartie de travail, ouvrir le droit à la retraite, être contingentés pour répondre aux besoins de chaque académie et garantir une rémunération suffisante pour poursuivre des études et préparer le concours.

Le SNUipp-FSU revendique des prérecrutements intégrant des critères sociaux dès la L1 et à tous les niveaux du cursus universitaire, contingentés en fonction d’un plan pluri-annuel de recrutement.

Les ESPE

Les ESPE doivent assurer la formation des enseignant-es, de façon égale sur tout le territoire. Les sites départementaux doivent être maintenus et au moins un site dans chaque département garanti. Elles doivent avoir un statut spécifique dans un cadre universitaire, un budget propre leur permettant d’assurer l’ensemble de leurs missions et inscrire directement les étudiant-es.

Parcours de formation et recrutement, concours, stage formation intégrée

L’architecture de formation, telle qu’elle est construite aujourd’hui, met en tension l’alternance et l’intégration professionnelle. La place du concours doit être revue. Le SNUipp-FSU défend un projet de formation initiale de la licence à la T2, validée par un master, avec dès la licence, des UE de préprofessionnalisation et de préparation au concours. L’architecture de recrutement défendue est :

  • Un concours sous condition de licence placé en fin de L3.
  • Deux années pleines et entières de formation, sous statut de fonctionnaire stagiaire, reconnues par un master.
  • Une entrée progressive dans le métier (année de T1 à mi-temps en responsabilité, formation continuée en T2).

Concours

Le SNUipp-FSU réaffirme son attachement à un recrutement par concours sous condition de licence qui doit articuler éléments de professionnalisation avec évaluation des connaissances disciplinaires (académiques et didactiques), et ce dans toutes les épreuves. Il doit permettre d’apprécier la capacité des candidat-es à communiquer et soutenir une argumentation. En l’état actuel, et pour répondre à l’urgence, le SNUipp-FSU demande l’extension du concours supplémentaire aux académies déficitaires. Les concours doivent être organisés à des dates différentes afin de permettre aux candidat-es de se présenter dans plusieurs académies. Dans toutes les académies, le recrutement sur liste complémentaire doit être garanti, autant que de besoin, pour éviter le recours aux contractuel-les. Les académies déficitaires doivent pouvoir recourir à la LC d’autres académies sur la base du volontariat.

Stages

Les stages doivent être conçus dans une logique de formation et non d’emploi, ce qui implique que l’ESPE, lieu premier de la formation, soit le lieu d’affectation des PES. Ils doivent inclure des temps de préparation et d’analyse de pratiques et permettre de découvrir tous les cycles. Pour les PES, les stages ne doivent pas dépasser un tiers temps de formation, inclure des stages massés permettant de découvrir tous les cycles et respecter une progressivité de l’observation à la responsabilité.

Contenus de formation

Les contenus de formation doivent prendre en compte l’ensemble des aspects d’un métier de conception et permettre, dans les pratiques et les contenus, la démocratisation du système scolaire. Ils doivent tenir compte du rapport au savoir de tou-tes les élèves, en particulier de celles-ceux issu-es des classes populaires. Volumes et contenus de formation doivent être définis nationalement et suffisants pour permettre une formation professionnelle réflexive, articulant mise en stage, analyse de pratiques et recherche en éducation. Ils doivent intégrer :

  • une formation disciplinaire, scientifique, didactique et pédagogique de haut niveau, dans tous les domaines enseignés à l’école
  • la connaissance du développement de l’enfant et des processus d’apprentissage des élèves dans toute leur dimension psychologique, sociale et culturelle
  • une formation aux gestes et postures professionnels, à la maîtrise de l’espace de la classe et des temps des apprentissages, à la gestion de
  • la connaissance du système éducatif, des mouvements pédagogiques, une formation aux droits et devoirs du fonctionnaire Ils doivent traiter de la polyvalence des enseignant-es, de la spécificité de la maternelle, des classes multiniveaux notamment dans le rural, des cycles, de l’éducation prioritaire, de la prise en charge des difficultés scolaires, du travail en équipe, de la connaissance et prise en charge des élèves à besoins éducatifs particuliers, de la gestion de la relation aux familles et aux autres partenaires de l’école.

Le SNUipp-FSU, syndicat qui défend les valeurs de l’école, se bat pour une transformation de l’école avec les personnels pour la réussite de TOUS.

Le SNUipp-FSU est un syndicat qui se veut force de proposition pour construire l’école de demain.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Adresse postale :
11, rue du Morvan
BP 80831
60008 BEAUVAIS Cédex

http://60.snuipp.fr - Tél : 03 44 05 02 20 - Tel2 : 09 83 30 02 20 - Fax : 03 44 02 74 97 - E-mail : snu60@snuipp.fr